Il y a longtemps que je t’aime

J’ai toujours trouvé les femmes beaucoup plus fines, intelligentes et fortes que les hommes. Plus belles aussi, à tel point que je ne parviens pas à trouver une femme laide, et même si son physique est loin d’être parfait, je trouve toujours de la beauté dans ses traits.

Philippe Claudel, Il y a longtemps que je t’aime 2008

Advertisements

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s